• Retour en page d'accueil
  • Plan du site
  • Nous contacter

L'Éducation nationale dans l'Ain

  • Imprimer la page

La nouvelle organisation de la semaine scolaire

La nouvelle organisation de la semaine scolaire sera généralisée à toutes les communes du département à la rentrée 2014.

Les institutions signataires du Schéma Départemental de l’Action Éducative ont invité les maires du département à une réunion le vendredi 15 novembre à Péronnas. Environ 350 d’entre eux ont participé à cette rencontre.

Après les interventions du Directeur Académique des Services de L’Éducation nationale, de la Directrice Départementale de la Cohésion sociale, de la Vice-Présidente du Conseil Général, et du Directeur adjoint de la CAF, les questions des élus ont permis d’aborder les différents aspects de cette réforme la répartition des temps d’enseignement, les conditions de mise en œuvre des activités périscolaires, le Projet Éducatif territorial, les contraintes liées aux transports scolaires, et les financements.

Sur ces différents points, les questions et remarques ont amené à apporter ces compléments ou précisions d’informations :
• Le calendrier des opérations a été rappelé, notamment pour la communication au DASEN des propositions d’organisation du temps scolaire, pour validation. Celles concernant l’organisation du temps périscolaire, intimement liées, s’étaleront sur l’ensemble de l’année scolaire.
• La question du transport scolaire, mise en lien avec les horaires de classe ou de TAP, conduit à rappeler la possibilité offerte à tous les élèves d’être pris en charge au minimum jusqu’à l’heure actuelle de fin de la classe (16 h 30 dans la plupart des écoles) si leurs parents le souhaitent, ainsi qu’il est indiqué dans le guide pratique publié par le MEN.
• L’aide au financement est à la fois dépendante de la DDCS et de la CAF. Les critères ont été explicités et sont disponibles sur cette page.
• Au-delà de la dimension d’organisation proprement dite, celles de l’organisation de la journée et de la semaine de l’enfant a alimenté le débat, notamment pour ce qui concerne la nécessaire prise en compte de la spécificité de l’école maternelle.

Trois tables rondes, animées par les représentants de la FOL, des Francas et de la fédération des Centres Sociaux ont permis des échanges autour de dispositifs déjà installés ou en construction. Le Sivom « Rythmes scolaires Jayat-Malafrestat » et la communauté de communes « Rives de l'Ain, pays de Cerdon », engagées depuis la rentrée 2013 dans la mise en œuvre de la réforme, ont exposé leurs dispositifs, la méthodologie d’élaboration et les ajustements envisagés à ce jour. La communauté de communes du « Pays de Bagé » a présenté également la méthodologie d’élaboration de cette mise en œuvre.

L’ensemble des signataires du SDAE et les fédérations d’éducation populaire ont confirmé leur engagement à aider les collectivités à cette mise en œuvre.
Retourner au haut de page